FRANCE: Dans tout juste quatre mois, la France connaîtra le vainqueur de l'élection présidentielle. Et, plus que jamais, tout est possible
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 327 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

"Tout est possible", c'est ce que répètent en permanence les nombreux observateurs de la politique française. Jusqu'au 4 décembre pourtant, tous les sondages donnaient le même résultat : Emmanuel Macron vainqueur au second tour face à Marine Le Pen.

Mais le 4 décembre, Valérie Pécresse gagne la primaire de droite. Et, en quelques jours, dans les sondages, elle passe de 10 à 17-18%. Et souvent, dans les mêmes sondages, elle est donnée devant la candidate du Rassemblement national au premier tour. "Et si Valérie Pécresse se qualifie pour le second tour, explique Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille, Emmanuel Macron se retrouve dans une configuration bien plus compliquée que face à Le Pen ou Zemmour".

Mais les incertitudes sont encore très nombreuses

Rappelez-vous, à la même époque, il y a cinq ans, François Fillon qui venait de remporter la primaire de droite était sur un petit nuage et déjà donné vainqueur sans plus de suspense. Mais fin janvier 2017, avec les révélations du Canard Enchaîné sur l'emploi fictif de son épouse, c'était le début des problèmes pour François Fillon. Et il ne s'est pas qualifié pour le second tour.

D'abord, qui sera finalement candidat?

Pour pouvoir l'être, chaque candidat doit déposer pour le 4 mars, 500 parrainages. 42000 élus peuvent le faire: les députés, les sénateurs, les conseillers départementaux et régionaux et bien sûr les maires. Mais attention, un candidat doit obtenir le parrainage d'élus dans au moins trente départements différents. Et il ne peut aller en chercher plus de 50 dans un même département. Conséquence, tous les prétendants aujourd'hui ne seront sans doute plus candidats le 4 mars faute de parrainages suffisants.

Un risque notamment qu'Eric Zemmour aime entretenir. " Ce sera sans doute une grande difficulté pour Zemmour, commente Pierre Mathiot. Pas facile pour un maire de le parrainer et d'ainsi s'afficher comme un de ses soutiens. Le nom des élus qui parrainent est publié dans le Journal officiel. Mais vu les sondages, des maires pourraient expliquer qu'ils l'ont parrainé au nom de la démocratie mais sans vraiment le soutenir."

Une campagne, ça coûte cher

Organiser des meetings, être présent partout, les tracts, les affiches, les équipes, des QG de campagne etc...tout cela coûte cher. Et donc, très souvent, les candidats doivent demander des prêts auprès des banques. Si un candidat a un parti solide derrière lui, c'est plus simple. C'est vrai. Mais il y a cinq ans, Emmanuel Macron était dans le même cas et il a gagné. Dans ce cas-là, il faut pouvoir compter sur de généreux donateurs.

Mais le grand risque pour un candidat est de ne pas dépasser la barre des 5% au premier tour. C'est le critère indispensable pour voir sa campagne en grande partie remboursée par l'Etat. C'est notamment l'inquiétude qui touche aujourd'hui Anne Hidalgo, la candidate socialiste, qui dans les sondages, n'est pas créditée de 5%. Dans un tel contexte, sans surprise, les banques sont beaucoup plus réticentes à prêter de l'argent.

A gauche, les candidats pullulent

Les candidats pullulent mais personne ne décolle. Il y a quelques jours, c'est l'ancienne Garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui a déclaré qu'elle "envisageait" de se porter candidate. Anne Hidalgo, pas au mieux dans les sondages, a relancé l'idée d'une primaire populaire en janvier. Mais chez les autres candidats, pas d'enthousiasme. Chacun veut le rassemblement mais derrière son nom.

Résultat, à quatre mois de l'échéance, le mieux placé est toujours Jean-Luc Mélenchon mais il obtient en général dans les sondages, moins de 10%, suivi par l'écologiste Yannick Jadot. Et puis, il y a tous les autres comme le patron du parti communiste, Fabien Roussel ou l'ex-ministre de François Hollande, Arnaud Montebourg. D'où cette question, seront-ils tous candidats en avril prochain?

samedi 25 décembre 2021

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement DouDouDiouf - Métropolicain en téléchargement Mr Dagher - Bénédiction en téléchargement DICK L'EPHPHATA - Je Gravirai les marches en téléchargement Ella SARA - All Glory to God en téléchargement
Princesse Ariane - Dimension Nouvelle en téléchargement Choeur Gospel Douala - en téléchargement FA DIESE - Au delà des frontières En téléchargement Rostand Mballa - Tu es ma préférée en téléchargement Mathématik - Soudée en téléchargement