G7: "la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots" (Elysée)
AFP
Imprimer
6/10/2018 12:24:04 PM - Publié par webmaster@ekilafrica.com  


Paris - La présidence française a souligné dimanche que "la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots", dénonçant "incohérence" et "inconsistance" après la volte-face du président américain Donald Trump sur la déclaration finale du sommet du G7.
"Nous avons passé deux jours à avoir un texte et des engagements. Nous nous y tenons, et quiconque les quitterait le dos tourné montre son incohérence et son inconsistance", a fait valoir l'Elysée dans une déclaration, soulignant que "la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots.

"Soyons sérieux et dignes de nos peuples. Nous nous engageons et nous tenons", ajoute la présidence française.

"La France et l'Europe maintiennent leur soutien à ce communiqué, tout comme nous l'espérons l'ensemble des membres signataires", a conclu la présidence.

Cette réaction intervient quelques heures après deux tweets du président américain, publiés alors que lui et les autres participants au sommet avaient déjà quitté leur lieu de réunion à La Malbaie (Canada), dans lesquels il s'est désolidarisé à la surprise générale du communiqué final négocié de haute lutte par le "Groupe des sept" (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon).

M. Trump justifé son attitude en invoquant de "fausses déclarations" du Premier ministre canadien Justin Trudeau à sa conférence de presse finale, où il avait notamment jugés "insultants" les nouveaux tarifs douaniers appliqués à des produits importés de pays alliés des Etats-Unis.

Le président américain a également renouvelé sa menace de relever les tarifs douaniers sur les automobiles importées aux Etats-Unis.

Imprimer

 


  © Ekilafrica