Bénin: exposition sur les cheveux naturels Imprimer
12/4/2017 11:21:03 AM - Publié par webmaster@ekilafrica.com  


Au Bénin, un jeune photographe expose des photos et des posters en vue de valoriser les cheveux naturels dans le cadre du "Hair du temps". Dès son entrée dans la salle d'exposition, le visiteur est accueilli par un poster portant l'inscription "les cheveux naturels texturés afro".
Sur le mur, une succession de photographies d'hommes et de femmes ayant des cheveux naturels.

Des portraits intercalés de posters qui véhiculent des messages originaux sur le cheveu Afro.

Sur cet autre poster, on voit des poings levés armés de peignes, avec l'illustration "your comb, your weapon".

A travers ce poster, j'ai juste voulu exprimer la révolution qui se met en marche. Mais c'est une révolution pacifique dont les armes sont juste nos peignes. En fait Afro Comb. So, your comb, your weapon. Ton peigne est ton arme, voila
Mounia Youssef, Photographe


Bientôt trentenaire, la libano-togolaise Mounia Youssef qui réside au Bénin, a préféré la photographie et le graphisme après avoir étudié le journalisme.

"L'Hair du temps" est sa première exposition en solo.

A dessein Le mot "air" est écrit avec un "h" au début, pour donner "hair", cheveu en anglais.

Pour réaliser ses œuvres, Mounia Youssef a lancé un casting sur les réseaux sociaux en 2016.

Ce qui lui a permis de recruter à Lomé et à Cotonou, des modèles ayant des cheveux naturels. Objectif, utiliser leurs images pour sensibiliser.

"Je suis pour les cheveux naturels et je suis naturelle moi-même et j'ai voulu travailler autour de ce sujet. C'est aussi une façon pour moi de sensibiliser les hommes et les femmes parce que le business des rajouts est un business énorme et tout l'argent qui est consacré à ce business-là pourrait servir à autre chose".

Il y a un travail derrière les œuvres qui laisse des questionnements. L'hair du temps, avec les cheveux. Il y a un truc derrière. Est-ce le regard des gens sur les afro ou qu'est-ce qu'elle cache ?

Les photos et posters exposés dans un espace culturel privé de Cotonou ne laissent pas les visiteurs indifférents.

"Plus on vient voir cette expo, ça sensibilise à laisser ses propres cheveux naturels pour montrer la vraie valeur de notre culture".

L'hair du temps se poursuit jusqu'au 12 décembre dans la capitale économique du Bénin, un pays où on a l'habitude de consacrer de gros budgets à des styles de coiffures exotiques.

Imprimer

 


  © Ekilafrica