Tennis: le Britannique Andy Murray roi de Wimbledon

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1129 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Andy Murray est le premier Britannique à remporter Wimbledon depuis Fred Perry en 1936. Il a battu le numéro un mondial Novak Djokovic en trois sets : 6-4, 7-5, 6-4.

Poussé par un public complètement acquis à sa cause, Andy Murray succède à Roger Federer au palmarès de Wimbledon. La finale messieurs a tourné court face à Novak Djokovic qui n’a pu que subir la loi de l’Ecossais. Pourtant, le numéro un mondial a eu les armes dans le 2e set pour revenir à une manche partout. Alors qu’il menait 4 jeux à 1, avec un break d’avance, le Serbe a finalement vu son opposant revenir à égalité avant de concéder le 2e set sur le score de 7-5.

Dans le premier set, Andy Murray a fait la course en tête avant de conclure après 59 minutes (6-4). Tout semblait réglé comme du papier à musique pour Andy Murray qui a mené 2-0 dans le 3e set avant de laisser filer 4 jeux successifs. Il a ensuite repris sa marche en avant pour aligner à son tour 4 jeux de suite et ainsi s’offrir son 2e titre du Grand Chelem, après celui conquis à l’US Open en septembre 2012 face au même combattant. Comme à New York, l’Ecossais a mené 2 sets à 0 mais n’a, cette fois, pas laissé son opposant revenir dans le match avant de conclure sur sa 4e balle de match (6-4).

La rencontre a été marquée par plusieurs erreurs d’arbitrage, laissant un goût plutôt amer à Novak Djokovic qui s’estimait lésé. Pourtant, le choix des juges de ligne s’opère sur base des prestations de ceux-ci sur l’ensemble de la quinzaine. Les meilleurs d’entre eux étaient donc retenus pour ce qui devait être l’apothéose du tournoi londonien, mais la pression semble avoir eu raison de ceux-ci. Dans le 2e set, « Nole », agacé et n’ayant plus confiance envers les arbitres, a épuisé ses trois challenges avant de perdre sa concentration, estimant que l’arbitre de chaise avait commis une nouvelle erreur (NDLR : qu’il n’avait pas commis) à 6-5.

En s’imposant dans son « jardin », près d’un an après sa médaille d’or aux Jeux Olympiques, Andy Murray marque un peu plus l’histoire du tennis britannique en gagnant pour la première fois de sa carrière cette levée du Grand Chelem, 77 ans après Fred Perry. Dunblane, sa ville natale où l’on n’osait à peine afficher son soutien au joueur par peur de lui porter malchance, peut désormais exulter !

dimanche 7 juillet 2013

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement