France: Alexandre Benalla, ancien proche de Macron, devant la justice
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 76 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Le procès de l’ex-collaborateur du président français, pour des faits de violence lors d’une manifestation le 1er mai 2018, s’ouvre lundi.

Un ancien proche collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, est jugé lundi à Paris, trois ans après la tempête politique que les révélations sur ses agissements avaient déclenchée. L’affaire Benalla, une cascade de révélations mettant en lumière les agissements de cet homme au cœur du dispositif de sécurité du président français, a secoué la première partie du quinquennat d’Emmanuel Macron. Aujourd’hui âgé de 30 ans et reconverti dans le privé, l’ancien collaborateur est jugé jusqu’au 1er octobre, à sept mois du premier tour de la présidentielle.

Il devra s’expliquer sur un premier volet d’agissements qui lui sont reprochés, son action violente contre des manifestants alors qu’il ne faisait pas partie des forces de l’ordre et l’utilisation de passeports diplomatiques et de service. Le 1er mai 2018, présent dans le dispositif des forces de sécurité comme observateur, coiffé d’un casque des forces de l’ordre, cet inconnu du grand public était filmé en train de molester des manifestants en marge d’une manifestation émaillée de violences en plein cœur de Paris.

«Affaire d’État»

Le journal Le Monde révélait l’affaire au cœur de l’été 2018, précisant qu’il n’avait été sanctionné que d’une suspension de 15 jours et qu’il possédait toujours un bureau à l’Élysée. Très vite, l’opposition dénonçait avec virulence une «affaire d’État», le Parlement était paralysé et une enquête judiciaire ouverte. Les mois suivants avaient été rythmés par une cascade de révélations et par les auditions, jusqu’au sommet de l’État, des commissions d’enquêtes parlementaires. Depuis, visé par six enquêtes judiciaires, dont une classée sans suite, Alexandre Benalla fera face pour la première fois à un tribunal pour «violences volontaires en réunion» et «immixtion sans titre dans l’exercice d’une fonction publique» notamment.

Il lui est reproché, comme à son ami Vincent Crase, filmé à ses côtés le 1er mai, leurs gestes sur trois manifestants. Alexandre Benalla a toujours nié tout «tabassage», affirmant avoir eu une «réaction de citoyen» en «interpellant» des personnes «venant de commettre un délit». Il devra aussi répondre de l’utilisation de deux passeports diplomatiques après son limogeage des services de la présidence, lors de voyages en Afrique et en Israël. Il est aussi soupçonné d’avoir obtenu un passeport de service en produisant un faux – ce qu’il conteste. Il comparaîtra en outre pour «port d’armes» non autorisé, sur la base d’une photo de 2017 révélée par Mediapart, où il apparaît avec ce qui semble être un Glock, ne respectant pas les conditions de son autorisation de port d’armes. Probablement un «pistolet à eau», selon l’intéressé.

lundi 13 septembre 2021

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Chronique de François Zo'omevele Effa
#####
MYRENA, LA PANTHERE REBELLE par François Zoomévélé

NOUVEAUTÉ : Ekila radio arrive en 2021 EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Ella SARA - All Glory to God en téléchargement Mr Dagher - Bénédiction en téléchargement Essimo SOUL - Thank You en téléchargement
Princesse Ariane - Dimension Nouvelle en téléchargement Choeur Gospel Douala - en téléchargement FA DIESE - Au delà des frontières En téléchargement DICK L'EPHPHATA - Je Gravirai les marches en téléchargement Rostand Mballa - Tu es ma préférée en téléchargement