Après le coronavirus et le paludisme, l'ARN messager va-t-il permettre de développer un vaccin contre le SIDA et le cancer ?
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 64 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Après le succès de son vaccin Pfizer (du nom de la société productrice du vaccin) contre le coronavirus, le laboratoire allemand BioNTech veut s’attaquer à la mise au point d’un vaccin contre le paludisme. C’est ce qu’il a annoncé ce lundi dans un communiqué. Il s’agit pour BioNTech d’élargir la technologie prometteuse de l'ARN messager au paludisme et d’autres maladies comme le VIH, la tuberculose et le cancer. Ses premiers essais débuteront l’an prochain.

Un parasite est un million de fois plus complexe qu'un virus

Emmanuel Bottieau est immunologue et chef de service à l’Institut de médecine tropicale. Il travaille depuis longtemps sur le paludisme et il reste plutôt sceptique: "Tout l’enjeu est de pouvoir sélectionner les antigènes qui permettront d’empêcher l’entrée du parasite dans l’organisme. Mais il faut savoir qu’un parasite est un million de fois plus complexe qu’un virus !!! La difficulté de la malaria, c’est la complexité de ses formes. Elle peut se transformer ou se camoufler à différents stades de développement dans l’organisme, notamment dans le foie pendant longtemps. Résultat, l’organisme ne les détecte pas et n’envoie pas d’anticorps, encore moins ses cellules garde du corps que sont les lymphocytes T. "

Notons que GSK, le géant pharmaceutique belge a mis au point, lui aussi , un vaccin contre le paludisme avec des partenaires (parmi lesquels figurent la fondation de Bill et Melinda Gates, l'Unicef et l'Alliance du Vaccin). Le programme a coûté un milliard de dollars, soit environ 890 millions d'euros. Après 30 ans de recherche, ce vaccin développé avec une technique d’adjuvants s’est révélé avoir une efficacité limitée.

Un vaccin à ARN messager personnalisé très prometteur contre le cancer

Michel Goldman, professeur en immunologie à l’ULB, l’Université Libre de Bruxelles, se montre, lui, beaucoup plus enthousiaste vis-à-vis des vaccins à ARN messager et de leur utilisation à l’avenir: "Avec l’ARN messager qui est la caractéristique principale du vaccin Pfizer, on est parvenu à activer l’immunité non seulement par la production d’anticorps mais aussi celles de lymphocites T qui sont responsables de l’immunité cellulaire . Ces lymphocytes T ont la capacité de reconnaître les cellules infectées."

Ces dernières années, on a commencé à développer des vaccins à ARN messager pour des maladies infectieuses comme la rage, Zika, ou le VIH. Mais là où l’ARN messager semble très prometteur c’est au niveau du traitement contre le cancer par immunothérapie.

Cette thérapie consiste à stimuler les défenses immunitaires de l’organisme. Des médicaments appelés immuno-stimulants augmentent la puissance de feu du système immunitaire. Pierre Coulie, est le chef d’équipe immunothérapie à l’Institut de Duve à Louvain en Woluwe. Si son équipe n'a pas encore utilisé l'ARN messager dans ses traitements d'immunothérapie, elle suit de près les travaux des firmes BioNTech et Moderna. Pierre Coulie nous explique: "Le grand défi pour ces firmes, ces dernières années, a été de stimuler les lymphocytes T par l’ARN messager. Dans les vaccins anticancer on veut immuniser les patients contre leur propre tumeur mais le contenu du vaccin est différent d'un patient à l'autre. Il s'agit d'une technologie à traitement personnalisé. Avec l'ARN synthétisé, c'est tout-à-fait possible."

Moderna et BioNTech se sont déjà lancés dans des petites études cliniques jusqu'à ce qu'ils soient mobilisés sur la lutte contre le coronavirus. Cependant, les deux firmes continuent leur programme cancer. Il s'agira de vaccins plus onéreux que les vaccins Covid. Mais Pierre Coulie tempère: "Lorsque vous voyez le coût d'un traitement contre le cancer, ce serait beaucoup moins coûteux. Il s'agit donc de vaccins thérapeutiques. On irait chercher un morceau de la tumeur du patient pour savoir, après analyse génétique, ce qu'on doit mettre dans le vaccin. Il préviendrait les récidives et les métastases."

De son côté, Ugur Sahin, directeur et co-fondateur de BioNTech, laboratoire précurseur dans la recherche sur l'ARNm ne doute pas un instant de sa réussite : "La probabilité de succès est grande".

jeudi 29 juillet 2021

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Chronique de François Zo'omevele Effa
#####
MYRENA, LA PANTHERE REBELLE par François Zoomévélé

NOUVEAUTÉ : Ekila radio arrive en 2021 EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Ella SARA - All Glory to God en téléchargement Mr Dagher - Bénédiction en téléchargement Essimo SOUL - Thank You en téléchargement
Princesse Ariane - Dimension Nouvelle en téléchargement Choeur Gospel Douala - en téléchargement FA DIESE - Au delà des frontières En téléchargement DICK L'EPHPHATA - Je Gravirai les marches en téléchargement Rostand Mballa - Tu es ma préférée en téléchargement