Éditorial - L’Afrique face aux inégalités de traitement du coronavirus
Par Michel Lobé Etamé

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 250 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Les autorités africaines ont contemplé, du fond de leurs palais en marbre, les morts qui ont décimé la Chine lointaine. L’Europe, dans son empathie traditionnelle, croyait échapper à cette tragédie qui n’est qu’à ses débuts. Mais la réalité est là. Nul n’échappe au coronavirus qui sévit sur notre planète sans distinction de religion, de couleur ou de statut social. Pour une fois, les bombes sophistiquées sont au repos pour le plus grand malheur de l’industrie de l’armement.

La recette est la même. Qu’on soit en Occident, en Orient, en Afrique, en Asie ou au fond de la Patagonie, le confinement est de rigueur. Le monde a peur. Nous assistons à un remake de « La peste d’Albert Camus ». Et dans ce contexte, le rôle de l’État est salutaire. Son autorité ne se discute pas. Les passe-droits ne sont guère tolérés.

Le coronavirus est un défi pour l’Afrique. Ce défi est à relever. C’est aussi une opportunité pour briser les chaines invisibles qui nous quadrillent. L’Union Africaine peut-elle transformer cette tragédie en une victoire en mutualisant nos moyens pour venir à bout des enjeux sanitaires, économiques et sociaux ?

Les inégalités sociales

En Afrique, le coronavirus met en lumière les failles de l’exécutif, les inégalités et les insuffisances du système sanitaire ainsi que les difficultés des plus pauvres à accéder aux soins. Les populations ne peuvent avoir un traitement adéquat face à l’épidémie. Mais il est aussi certain que les phases de diagnostic laisseront sur le carreau tous ceux qui habitent la campagne ou les villages éloignés des grandes villes car les infrastructures routières ne permettent pas le transport des malades.

Les populations des campagnes sont d’avance condamnées. Celles des villes succomberont aussi fatalement car là aussi, la priorité sera accordée à l’élite et à ceux qui disposent de revenus financiers.

Les structures sanitaires en Afrique constituent le parent pauvre de la santé. Les pouvoirs publics ont laissé sur le carreau les populations. Le coronavirus dévoile au grand jour les politiques de soins quasi inexistantes où les médecins sont livrés à eux-mêmes avec des salaires frisant l’insulte et peu motivants.

Les dirigeants africains sont de fervents abonnés et les meilleurs clients des cliniques de luxe en Occident. Mais l’épidémie en cours a douloureusement fermé les frontières européennes. Ils sont confinés dans leurs palais luxueux où des avions médicalisés venus d’Occident assurent leur santé.

Le coronavirus peut être un mal qui fera prendre conscience à nos dirigeants de l’importance de créer des structures d’hygiène et de santé pour leurs populations désemparées et abandonnées. Il faut qu’ils accélèrent, après cette rude épreuve, la construction des infrastructures sanitaires pour les populations livrées aux marabouts, aux féticheurs, aux prêtres, aux évangélistes et autres iconoclastes qui abusent de leur crédulité et de leur naïveté.

Confinement et diagnostic obligatoire

Devant la maladie, nous sommes tous égaux. Mais la propension à guérir est plus élevée dans les classes sociales les plus avantagées. C’est aussi le cas des élites et du pouvoir politique.

Cependant, face à une pandémie aussi ravageuse, il est recommandé de s’organiser très rapidement. Les actions les plus courantes sont le confinement et le diagnostic. Ces actions mobilisent le personnel médical qui ne dispose pas de moyens. L’heure est pourtant cruciale. Les pouvoirs publics sont-ils conscients de la gravité de la situation dans leurs palais de verre ? L’appel des chefs d’État envers leurs populations est un signe encourageant qui marque aussi la gravité de la situation.

L’Afrique devrait faire preuve de solidarité en cette période cruciale et partager les informations entre les différents États. Le rôle de l’Union Africaine devrait s’affirmer et piloter les actions prioritaires, telles que les distributions des masques, les achats groupés de d’appareils de ventilation respiratoire, les matériels de diagnostic de masse, le personnel médical, etc. L’Union Africaine devrait mutualiser ses forces pour contenir la propagation de la pandémie qui met à rude épreuve la résilience d’une population déjà soumise à une pauvreté endémique dans un contexte où tout vient à manquer. C’est l’occasion de faire taire tous ceux qui prédisent un scénario catastrophe pour l’Afrique.

Tous les présidents sont montés au créneau. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Mais un seul brille toujours par son silence, son indifférence et son mépris pour son peuple : Paul Biya du Cameroun qui n’est jamais sorti de sa torpeur. N’est-il pas temps qu’il rassure son peuple comme le font ses homologues ? Sous d’autres cieux, ce silence prouverait qu’il y a urgence à confier les rênes du pouvoir à une femme ou à un homme à la hauteur de l’évènement.

Le caractère réactionnaire et dictatorial du régime Biya constitue un obstacle pour combattre efficacement les maux qui gangrènent la solidarité du peuple pour son développement harmonieux et efficace. L’histoire retiendra que le locataire du palais d’Etoudi ne brille que par son absence face aux tragédies que subit son peuple. C’est l’histoire peu glorieuse d’un homme au sang-froid.

Par Michel Lobé Étamé
Journaliste
Retrouvez l’éditorial sur notre site www.ekilafrica.com et laissez vos réactions avec modération.
Vous pouvez suivre tous les vendredis à 13h30 sur Radio Sud Besançon un débat d’actualité animé par Michel Lobé Étamé à cette adresse : http://radiosud.net/

vendredi 3 avril 2020

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement