A PROPOS DE… A propos des vacances du président Macron
Par François Zo'omévélé Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 260 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Vivent les vacances ! disions-nous il y quelques mois. Voici la rentrée. Comme souvenirs de vacances, j’ai retenu certaines choses à propos du Président de la République française, M. Emmanuel MACRON, dit Jupiter. Il a réveillé certains souvenirs chez les Africains, en célébrant à sa façon le débarquement de Provence. Il est vrai que lorsqu’on parle de débarquement pendant la deuxième guerre qu’on appelle mondiale, la référence est celui de Normandie. Bien sûr, c’est quand les Américains sont arrivés pour ce Jour le plus long, qui reste la grande référence. Alors, quand Jupiter ressuscite noblement cet autre débarquement que les gens connaissent peu, qu’on ne célèbre pas beaucoup, on se rend compte que les troupes africaines, composées de Nords Africains et de tirailleurs sénégalais sont venus participer à la libération de la France, qui était envahie, assiégée, colonisée par l’Allemagne nazie.

A propos de cette cérémonie, elle aurait sans doute été beaucoup plus auréolée, authentique et vraie, si vous n’aviez pas eu, M. MACRON, l’idée de vous égarer en invitant une ignominie : le fameux SARKOZY, celui-là même qui a osé dire que « l’homme africain n’est pas tout à fait entré dans l’Histoire »… Et, comme si ça ne suffisait pas, vous avez aussi invité Alassane OUATTARA, le président de la Côte d’Ivoire que SARKO avait mis au pouvoir par un coup d’état sanglant, envoyant en prison à La Haye le président élu, Laurent GBAGBO. Quelques mois plus tard, votre invité incongru à votre cérémonie du débarquement s’était employé à assassiner KHADAFI… Vous comprendrez donc, Monsieur le Président, que les Africains avaient l’impression que votre célébration était une occasion de plus pour se moquer de l’Afrique.

Vous avez certes demandé que chaque maire de France baptise une rue de sa municipalité du nom d’un soldat -pardon, d’un tirailleur- sénégalais. Comment vont-ils faire, ces braves maires ? Il n’y avait aucun officier parmi ces tirailleurs sénégalais et en parcourant les livres d’histoire ou autres récits, nul ne peut citer un seul nom d’Africain qui aurait marqué un combat, une bataille, à l’instar de Leclerc et bien d’autres… vrais soldats.

A propos de vos vacances, il y eu aussi ce fameux G7 à Biarritz. Ah ! Ce sauvage, ce malotru, ce dictateur de président brésilien qui vous a manqué de respect, qui vous a injurié, et qui s’en est même pris à votre épouse. Cher Jupiter, il n’y a vraiment plus de respect ! Cependant, vous auriez dû suivre à la lettre ce proverbe africain : « Le chien aboie et la caravane passe ». Or il nous semble que vous avez été le premier, Monsieur le Président, cher Jupiter, à le provoquer, à le traiter de menteur dans vos discours du G7 où il n’était ni présent, ni invité. Un autre proverbe africain dit : « Ne regarde pas là où tu es tombé en te faisant mal, mais regarde plutôt là où tu as trébuché. » Loin de légitimer les outrances de ce fasciste de président brésilien, quelques Africains le comprennent un peu, car il n’est pas habitué à être traité comme vos laquais de présidents africains que vous faites et défaites. Quand il a dit, ce président injurieux brésilien, que vous le traitiez comme un laquais de vos colonies et que le Brésil, bien qu’étant limitrophe de la France, n’était pas du tout une colonie française, certains le comprennent. C’est sans doute votre côté jupitérien, avec vos DOM-TOM, qui, sans que vous vous en rendiez compte, vous revêt de ce complexe de supériorité très tendancieux. On pourrait se demander si vous n’avez pas créé quelque part vous-même un fâcheux antécédent dont vous êtes victime aujourd’hui en vous en prenant, il y a quelques temps, aux femmes africaines qui faisaient trop d’enfants, ce qui, selon vous, expliquait la pauvreté de ce continent.

A propos encore de vos vacances, et de Biarritz, le coup du ministre iranien invité-surprise !!! C’est seulement que les Africains ne comprennent pas pourquoi une minorité de pays qui se disent riches et puissants par la bombe atomique empêchent d’autres pays d’accéder à cette bombe atomique. Pourtant, pour l’obtenir, cette arme suprême, votre pays, qui ne produit pas d’uranium, se sert honteusement dans ses… anciennes colonies africaines.

Pour finir, je vous souhaite tout de même une excellente rentrée, avec moins d’« à propos » comme ceux que je viens de vous rappeler.

François Zo’omevele Effa

vendredi 30 août 2019

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement