France: des cocktails molotov découverts dans une université
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 32 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Paris - Une enquête a été ouverte en France après la découverte dimanche de cinq cocktails molotov à l'intérieur d'une faculté parisienne, bloquée depuis près de trois semaines par des opposants aux modalités d'accès à l'université, a indiqué lundi une source judiciaire.

Les engins ont été trouvés par un responsable de la sécurité de la faculté de Tolbiac, dans le sud de Paris, devant lequel des échauffourées ont éclaté vendredi soir. Un groupe de jeunes casqués, armés de battes de baseball, avait lancé des projectiles contre les étudiants bloquant le site.

L'enquête devra déterminer qui est à l'origine de la fabrication de ces engins explosifs, a précisé la source judiciaire, confirmant une information de la radio RMC et la chaîne BFM TV.

Après les rixes de vendredi soir, six personnes ont été interpellées et doivent être présentées lundi au parquet de Paris en vue d'éventuelles poursuites. Cinq sont des étudiants d'autres universités, le sixième est lycéen, selon une source judiciaire.

A la mi-journée lundi, à l'université de Nanterre, près de Paris, les forces de l'ordre sont intervenues pour mettre fin à l'occupation de plusieurs bâtiments par "une vingtaine de personnes", selon la préfecture de police de Paris. L'université n'assurait pas de cours cette semaine, consacrée aux révisions à l'approche des examens.

Plusieurs universités ont été bloquées récemment, notamment à Paris, Montpellier (sud), Toulouse (sud-ouest) et Lille (nord), par des étudiants protestant contre la loi sur les nouvelles modalités d'accès à l'université, qu'ils assimilent à de la "sélection".

Le mouvement de grogne contre la nouvelle loi, qui n'avait que faiblement mobilisé au cours des derniers mois, a pris de l'ampleur après une expulsion violente d'étudiants et de militants de la faculté de droit de Montpellier, fin mars.

La ministre française de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a assuré lundi sur la chaîne CNews que 2018 "ne sera pas une année perdue".

"Si c'est nécessaire, on peut toujours décaler un examen. Mais ce qui me remonte des différentes universités, c'est que les calendriers d'examens sont maintenus et que toutes les conditions sont réunies pour qu'ils se passent sereinement", a-t-elle poursuivi. Chaque faculté décide de son calendrier.

La ministre chiffre à "six ou sept campus" le nombre de sites bloqués, sur les 400 répartis sur la France.

Alors que le climat social s'est tendu en France ces dernières semaines, une partie des étudiants mobilisés réfléchissent à une "convergence" avec d'autres mouvements sociaux, celui des cheminots notamment. Ces derniers ont entamé depuis début avril une grève marathon contre la réforme de la compagnie publique du rail, la SNCF.

lundi 9 avril 2018

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement