LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME… AFRICAINE
Par François Zo’omevele Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 294 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

La journée du 8 mars est célébrée de différentes façons. Ces femmes que nous avons rencontrées sont artistes, chefs d’entreprises, elles nous disent ce que représente pour elles le concept, le fondement et la valeur de cette journée… internationale.


Clarisse Alima

Cette chanteuse de variété camerounaise très impliquée dans la lutte des femmes consacre au moins deux titres à ce combat dans chacun de ses albums.

« Pour moi, le 8 mars est une date inoubliable. Elle doit être célébrée par toutes les femmes du monde. Je tiens d’abord à rendre hommage à celles qui ont initié cela, défendre nos droits en descendant dans la rue afin de réclamer la liberté et l’égalité est quelque chose qui doit se perpétuer. Aujourd’hui encore, ce combat continue car les femmes, dans le monde entier, subissent toujours beaucoup d’exactions. Moi j’y réfléchis tout au long de l’année, en militant dans des activités sociales afin que les femmes puissent se prendre en main. Nous vivons dans une société africaine où beaucoup d’hommes rabaissent et dévalorisent les femmes. Pourtant, ils sont conscients de leur courage, leur intelligence et surtout de leur dynamisme qui, en fait, leur donne le contrôle du monde. Cette campagne de déstabilisation est une continuité des anciennes pratiques traditionnelles qui nuisent à l’équilibre des femmes : le veuvage, la polygamie… Nous sommes au XXIème siècle, la société et les hommes doivent changer.

Pour nous autres, femmes artistes, nous vivons régulièrement des frustrations à tous les niveaux. Heureusement, certains d’entre nous combattent avec détermination afin de trouver notre vraie place au sein de la société. Je résumerai en disant tout simplement que, quelque soit leur rang social, les femmes méritent plus de respect et de considération. Car n’oublions pas qu’elles sont mamans, mères, princesses, reines… Ces appellations flatteuses et affectueuses doivent être accompagnées d’une valorisation de notre statut dans la société. Qu’on se le dise ! Bonne fête à toutes les femmes du monde. J’estime que, tout comme moi, vous êtes toutes des commandants de bord.

Mej30

Cette jeune artiste congolaise qui monte, qui monte, qui monte, n’a vraiment plus besoin que l’on cite ses débuts avec Tschala Mouana pour asseoir sa notoriété. Il suffit de taper son nom sur YouTube et voir la richesse de sa production et surtout de son talent. Elle danse et chante comme une reine.

« Mon point de vue sur cette journée de la femme est qu’il s’agit quelque part d’une discrimination, une chosification de la femme. Discrimination car si l’on ne prend qu’une journée sur les 365 jours de l’année pour célébrer la femme, et pas une seule pour célébrer l’homme, cela veut tout simplement dire, pour moi, que le reste des jours de l’année sont des journées de l’homme. Il aurait donc fallu aussi une journée de l’homme pour signifier notre égalité. Elle est révolue, cette époque où l’on nous donnait la parole, à nous les femmes, par pitié, ou par faveur. Aujourd’hui, la femme est égale à l’homme : ils ont tous deux les mêmes droits car ils sont capables physiquement, artistiquement et intellectuellement de faire les mêmes choses. C’est l’humain que nous devons célébrer tous les jours, le célébrer non par rapport à son appartenance sexuelle, mais pour ses compétences. Homme ou femme, nous devons nous battre pour que l’humain soit traité comme tel. Aussi, je préfèrerais qu’on parle plutôt d’une journée mondiale de l’égalité des sexes au lieu de la journée mondiale de la femme.

Caroline Eyenga

Elle dirige une entreprise à Besançon, Dakor Beauty. Pour cette dame lettrée, son entreprise n’est pas qu’un hobby, mais la concrétisation d’une véritable passion pour la cosmétique.

« La commémoration du 8 mars représente un enjeu important pour l’évolution de la condition féminine en Afrique et spécifiquement au Cameroun, mon pays. Car l’évolution des nombreux droits de la femme est souvent méconnue. Il s’agit du droit au travail : tant de femmes se sont battues pour y accéder afin qu’elles ne soient pas réduites à l’unique condition de femme au foyer. Et il y a l’égalité des sexes. La femme a le droit de gagner autant qu’un homme : à travail égal, salaire égal. Puis, le droit au respect. Stop aux violences faites aux femmes et aux abus de toute sorte ; aucune femme ne devrait être battue ou humiliée. Cette journée ne signifie pas que tout a été déjà conquis pour les femmes, mais plutôt que le combat continue. Malgré de nombreux obstacles encore à surmonter.

Cette journée est aussi l’occasion pour nous de faire valoir nos droits auprès de toutes les populations. Car le respect de tous ces droits, des plus élémentaires aux plus modernes, et ethniques, fera de nous des Africaines accomplies, des mères et des épouses intelligentes, travailleuses et indépendantes.

La célébration très particulière du 8 mars au Cameroun ne doit pas faire oublier que le gouvernement camerounais a fait des efforts en créant un Ministère de la Condition féminine, et par la suite un Ministère en charge de la promotion de la femme et de la famille. Le chantier est vaste. Des progrès doivent encore être faits en matière d’éducation afin que toutes les filles de toutes les régions aient accès à l’éducation et à la scolarisation. Des progrès doivent également être faits en ce qui concerne l’économie : un meilleur accompagnement des femmes dans l’auto-entreprenariat, une revalorisation des salaires et la création de postes de travail supplémentaires pour réduire le chômage des femmes. Il faut aussi faire beaucoup d’efforts pour la parité au gouvernement, au parlement, dans les exécutifs locaux et même au Conseil constitutionnel. En attendant, force est de constater que la femme africaine en général est courageuse et qu’elle ne cesse de se battre pour que ses droits et ses choix soient respectés. »

Ekegs

Ce chanteur de charme camerounais est la coqueluche de ces dames. Contrairement à certains de ses collègues qui s’autoproclament ambassadeurs et avocats défenseurs des femmes, les textes de ses chansons, au-delà des rythmes endiablés, valorisent et soutiennent la cause profonde des femmes.

La journée du 8 mars est une victoire pour le genre féminin. Il s’agit de parler et de réfléchir sur les problèmes qui concernent les femmes. Beaucoup de mes confrères, hommes et femmes, ont une certaine tendance à chanter les travers de la gente féminine, à régler leurs comptes particuliers dans la frustration qu’ils éprouvent par rapport à l’évolution de la condition féminine. C’est à peine si on ne chante pas « fais-toi belle et tais-toi ! ». Les danses et les chorégraphies font de la femme, cette femme-objet, ce sexe-symbol qui n’a rien à voir avec certaines de nos valeurs traditionnelles africaines fondamentales. Je prône dans mes textes une tolérance dans le couple, une dimension de l’amour dans laquelle les défauts sont gommés. Je chante pour le respect et la valorisation de nos mamans, sans lesquels nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd’hui.

Il ne doit pas y avoir de rivalité entre les hommes et les femmes. Il est tout à fait normal que les femmes, frustrées et maltraitées, se regroupent afin d’améliorer leur quotidien et de se protéger. Cette fête du 8 mars est célébrée de façon spéciale au Cameroun. C’est un jour férié, et je souhaite que les différentes manifestations convergent vers la mise en valeur des droits de la femme. Pour moi, la femme est une bénédiction et une grâce.

François Zo’omevele Effa

jeudi 8 mars 2018

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement