Le ministre français de l'Economie demande à l'Allemagne d'"investir plus"
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 232 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Berlin - Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a appelé l'Allemagne à "investir plus" et mener "une politique salariale plus offensive", au moment où conservateurs et sociaux-démocrates tentent de former un gouvernement dans le pays.

La France a entrepris des efforts pour réformer son économie et réduire les dépenses publiques et "nous attendons de la part de l'Allemagne qu'elle se joigne au mouvement, en menant une politique salariale plus offensive et en investissant plus", a-t-il déclaré dans une interview diffusée mercredi par l'hebdomadaire allemand Die Zeit.

"Nous devons aller l'un vers l'autre", a-t-il ajouté.

La question des investissements et des dépenses publiques est au centre des discussions et des points de discorde entre les deux mouvements politiques allemands.

Les sociaux-démocrates du SPD plaident pour davantage d'investissements dans les infrastructures du pays et un soutien financier aux classes moyennes et les moins favorisées.

Les démocrates-chrétiens (CDU et CSU) de la chancelière Angela Merkel sont plus réservés sur la question. Très attachés à l'équilibre des comptes publics, ils jugent la marge de manoeuvre financière limitée dans ce domaine. Les négociations sur la faisabilité d'une coalition doivent s'achever jeudi soir.

"L'Allemagne a déjà pris des décisions qui vont dans le bon sens: le salaire minimum a été introduit", a souligné M. Le Maire, en référence à une réforme initiée par le gouvernement sortant de la chancelière mais à l'initiative du SPD.

A présent, "nous attendons davantage d'investissements dans les grands projets, dans l'innovation, la recherche et les infrastructures", a-t-il dit.

La France se plaint de longue date que l'Allemagne, première économie européenne qui accumule les excédents commerciaux et budgétaires, ne soutienne pas davantage à ses yeux la croissance de l'ensemble du continent en relâchant les cordons de la bourse.

Mais les déclarations du ministre de l'Economie interviennent cette fois dans un contexte chargé en Allemagne, sur le plan politique donc mais aussi social.

Le syndicat de la métallurgie IG Metall a entamé cette semaine une série d'arrêts de travail pour réclamer des hausses de salaires de 6% et faire profiter aux salariés du secteur des fruits de la croissance. Le patronat refuse cette exigence.

Le gouvernement allemand doit publier vendredi les chiffres de son excédent budgétaire fédéral en 2017, qui devrait dépasser 10 milliards d'euros, selon la presse, attisant les appétits de redistribution dans le pays.

mercredi 10 janvier 2018

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement