Les autorités financières françaises mettent en garde contre l'achat de bitcoins
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 24 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Les autorités françaises de la finance ont mis en garde lundi les épargnants contre l'achat de bitcoins, "qualifiés à tort de monnaie virtuelle" et alertant les investisseurs quant aux risques de pertes "très élevés".

"L'achat-vente et l'investissement en bitcoins s'effectuent à ce jour en dehors de tout marché réglementé. Les investisseurs s'exposent par conséquent à des risques de perte très élevés en cas de correction à la baisse et ne bénéficient d'aucune garantie ni protection du capital investi", soulignent dans un communiqué commun l'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Le bitcoin, dont le cours a été multiplié par dix en moins d'un an, est un "actif spéculatif, parfois qualifié à tort de + monnaies + virtuelles ou + crypto-monnaies +", ajoutent les deux autorités, qui "recommandent aux épargnants la plus grande vigilance avant d'envisager d'y investir une partie de leur épargne".

"Parce qu'ils ne sont pas considérés en l'état actuel du droit comme des instruments financiers, le bitcoin et les autres + crypto + actifs n'entrent pas dans le périmètre de supervision directe de l'AMF", est-il expliqué.

"Ils ne peuvent pas non plus être qualifiés de monnaies ni être considérés comme des moyens de paiement au sens juridique du terme. Par conséquent, ils ne sont donc pas non plus assujettis au cadre réglementaire relatif aux moyens de paiement", ajoutent l'AMF et l'ACPR, affirmant être de plus en plus sollicitées à travers leurs centres d'appels par des épargnants à ce sujet.

Le cours du bitcoin s'est encore envolé la semaine précédente et a battu des records en franchissant la barre des 11.000 dollars l'unité pour la première fois depuis son lancement début 2009, après avoir vu sa valeur multipliée par dix en moins d'un an, suscitant un intérêt des investisseurs mais aussi des craintes de bulle spéculative.

Géré de manière décentralisée et indépendante des banques centrales traditionnelles grâce à la technologie blockchain, il s'échangeait lundi au cours de 11.237,71 dollars, vers 14H40 GMT.

lundi 4 décembre 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement