LETTRE DE LA SEMAINE A Monsieur le jeune Président arrogant, impertinent et condescendant de la France-Afrique
par François Zo’omevele Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 116 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Vous, qui portez le même nom ou prénom que le Messie,sachant que noël approche, vous êtes reparti pour la énième fois depuis votre récente élection, en Afrique, jouer au père noël et au père fouettard.

Emmanuel, puisqu'il faut ici rappeler votre prénom, vous avez voulu marquer la singularité de votre règne sur l'Afrique par ce jeu de bonnet blanc et blanc bonnet. Comme vos prédécesseurs, vous êtes parti annoncer une rupture, une fin de la françafrique sur les lèvres, mais avec une méthode qui rappelait Berlin 1884. Cette fois, vous avez appelé vos roitelets, vos vassaux africains afin de légitimer à l'occidental vos accords,vos traités, vos conventions de dupe.

Vous ne vouliez pas faire comme Sarko et sa monumentale ineptie sur les Africains qui ne seraient pas entrés dans l'histoire, mais vous avez fait pire. Comme Sarko, vous avez tenu discours et échanges avec les étudiants dans un amphi d'une université locale.Dans l 'impolitesse qui vous est familère quand vous parlez des Africains et aux africains, vous avez manqué de respect à votre hôte,le Président Burkinabé sur lequel vous avez fait des allusions condescendantes. Ce n'est pas vous qui irez réparer l'électricité dans leurs campus, c'est vrai qu'on vous voit le faire en France !

Mais, pousser le bouchon jusqu'à dire que le Président se levait pour aller changer les fusibles, c'est lamentable. Quand vous parliez des «kwasa-kwasa », puis des femmes africaines qui faisaient trop d'enfants..., c'est donc que vous êtes comme ça!!!, vraiment comme ça.

En Afrique, celui qui a l'âge de votre père, vous le respectez comme votre père.Faites dans les autres pays ce que vous exigez que l'on fasse dans le votre. Respectez les autres civilisations!Vous avez, Emmanuel, de très mauvaises habitudes héritées de votre culture coloniale, bien que vous réclamant d'une génération n'ayant pas connue la colonisation. Tenez!

Comme vos collègues de l'Union Européenne qui étaient à Abidjan avec vous,ce qui vous touche, les guerres et les crises, deviennent mondiales. Vos opinions sont forcément internationales. Vous annoncez la construction d'une bibliothèque numérique à Ouagadougou, et vous décidez séance tenante qu'elle sera inaugurée le 14 juillet.... le jour de votre fête nationale!

Vous avez parlé de francophonie, de langue française, c'est bien, car j'ai compris que pour avoir un visa pour les pays africains, il va falloir maitriser dès lors , une langue africaine,et pas seulement le dialecte français,et comme en France, pour avoir droit au titre de séjour aussi, faire preuve d'intégration par la connaissance de la langue africaine du pays.

Le terme expatrié va s'appliquer à tout étranger ne résident plus dans sa patrie,les notions de travailleur immigré, migrant et autres seront désormais considérées comme injurieuses, discriminatoires et racistes.

Monsieur le jeune Président, ce cher Emmanuel, vous n êtes pas allé abolir la françafrique, mais affermir la domination et l'exploitation de la France sur l'Afrique.Votre ancêtre Jean de Lafontaine l'avait écrit, que la raison du plus fort était toujours la meilleure, dans sa fable du loup et de l'agneau. Vous usez toujours de ce ridicule argument, quand on vous parle du franc C.FA.qui est un hold-up au col blanc par lequel vous saignez l'Afrique.Vous dites que la France n'oblige personne à rester dans la cette zone économique;cfa signifie Colonies Françaises d'Afrique. Vous omettez de dire que ce système a été imposé et que pour en sortir il faut évaluer ce que la France doit à ceux qui y sont et déterminer ce que vous aller payer.

Vous avez vu comment Mugabé s'en est allé, sachez que vos vieux roitelets séniles vos vassaux présidents de père en fils que vous soutenez, vont partir d'une fçon ou d'une une autre, avant même la fin de votre quinquenat. Vous perdez pied dans le monopole que vous aviez dans l'économie africaine. Si de vils flatteurs vous ont dit qu'un seul Africain sain d'esprit a pu croire à tout votre bla bla bla, c'est qu'ils se sont bien moqués de vous. C'est bientôt noél,

Monsieur le Président.Mais , bien que vous vous appeliez Emmanuel, vous n'êtes pas le Messie, et je ne vous salue pas!
François Zoomevele Effa

vendredi 1 décembre 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement