Editorial de Michel Lobé Etamé


Il faut réinventer la classe politique au Cameroun Par Michel Lobé Etamé
La nomination tardive d'un premier ministre et de son gouvernement au Cameroun après une élection présidentielle sans surprise n'a pas éclipsé le doute installé dans la population. Paul Biya a reconduit une équipe rompue à la corruption avec quelques aménagements pour une gouvernance clanique. On ne change pas une équipe qui échoue depuis des décennies.

  • Quand le déficit de la balance commerciale du Cameroun explose Par Michel Lobé Etamé
    lundi 19 novembre 2018
    Les élections présidentielles d’octobre 2018 ont éclipsé les problèmes majeurs du Cameroun qui sont la dette intérieure et l’explosion du déficit de la balance commerciale du pays. Une fois encore, le Cameroun a fait preuve d’un illogisme dont les conséquences seront fâcheuses à long terme pour son économie. Les décideurs ont attaché la charrue avant les bœufs avec la prolifération des supermarchés dont les importations de produits manufacturés ont fait exploser la balance commerciale.
  • Le multilatéralisme prôné par Emmanuel Macron conviendrait-il à l’Afrique ? Par Michel Lobé Etamé
    lundi 12 novembre 2018
    Depuis qu’elle est indépendante, l’Afrique est confrontée à des guerres qui l’appauvrissent et qui freinent son développement inclusif. Ses relations avec les puissances coloniales continuent à se dégrader de manière très subtile. Peut-elle, dans ces conditions, prêter une oreille attentive au plaidoyer pour un multilatéralisme au service de la paix du président Macron ?
  • Plaidoyer pour la tolérance au Cameroun Par Michel Lobé Etamé
    mardi 6 novembre 2018
    Le discours politique est un art oratoire qui se maitrise et qui engage ceux qui s’en servent pour passer un message ou pour solliciter un mandat électoral. Il permet aussi, en démocratie, de dénoncer les abus, les vices ou les turpitudes du pouvoir. Pour toutes ces raisons, nous avons écouté avec beaucoup d’attention et d’intérêt, lors de la dernière élection présidentielle, les femmes et les hommes qui se sont exprimés. Mais nous avons aussi suivi les réseaux sociaux, sources d’informations crédibles et de mensonges.
  • Vers une période d’incertitude au Cameroun ? Par Michel Lobé Etamé
    mardi 30 octobre 2018
    Les enseignements que nous pouvons tirer de la récente élection présidentielle au Cameroun sont nombreux. Mais les plus marquants sont sans aucun doute l’engouement populaire suscité par les candidats, une liberté de ton, l’absence de Paul Biya dans le débat, l’omniprésence et l’insolence du jeune Cabral Libii, sans oublier le pénalty tiré et « raté » du malheureux Maurice Kamto.
  • Paul Biya a encore brisé le rêve des camerounais Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 20 juillet 2018
    En annonçant sa candidature pour un septième mandat présidentiel, Paul Biya, au pouvoir depuis 43 ans, a cédé à ses thuriféraires dont les appétits n’ont d’égal. Le vieux monarque, fidèle à lui-même, a écouté les appels des « camerounais de l’intérieur et de la diaspora ». Une fois encore, il n’a pas été capable de saisir l’opportunité de l’âge pour tirer sa révérence dans un climat chaotique qu’il n’a pas su gérer. Paul Biya brise une fois de plus le rêve des camerounais convaincus que le vieux monarque allait passer le témoin pour jouir d’une retraite « pacifique ».
  • Oser le changement au Cameroun Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 22 juin 2018
    Pays jusque-là à l’abri des conflits, le Cameroun est depuis quelques années le théâtre d’une guerre animée par la secte islamiste Boko Haram tout le long de sa frontière avec le Nigéria et le Tchad. Cette sale guerre qui s’enlise et avouée à demi-mots cause des drames. Ceux qui reviennent du front étayent les exactions des deux camps. Les pertes humaines trahissent une tragédie quotidienne et imprévisible. Le spectre de la guerre d’indépendance n’est pourtant pas si lointain avec son lot de drame humains.
  • Ces héros que le Cameroun doit réhabiliter Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 1 juin 2018
    Le net est un espace de liberté incontournable qui permet aux internautes de se défouler, de réagir, de cracher leur venin, de s’extasier face à des sujets où la diversité des opinions divise ou rallie. Nous devons cette opportunité au Net car les médias traditionnels, très sélectifs et jaloux de leur puissance nous distillent des informations critiquables. C’est pourquoi il est recommandé d’user avec prudence et sagesse les nouveaux médias publics où la vérité et le mensonge se côtoient. Twitter, WhatsApp, Messenger et Facebook ne sont pas des outils de propagande, mais des supports pour la culture, l’information et la connaissance du monde.
  • Et si la France était enfin reconnaissante à l’Afrique ? Par Michel Lobé Etamé
    jeudi 24 mai 2018
    Il y a indéniablement une grosse part de vérité dans le déséquilibre des relations entre la France et ses anciennes colonies africaines. Le colonialisme historique dont on connait la brutalité et la férocité, sans revenir aux sources de l’esclavage qui est un crime contre l’humanité, ont toujours servi d’épouvantail pour terroriser les régimes en place. Ces derniers ne survivent que grâce à leur soumission à l’ancien maître qui se présente toujours comme un partenaire privilégié et incontournable.
  • L’Afrique subsaharienne n’échappera pas à une nouvelle crise de la dette Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 6 avril 2018
    L’Afrique subsaharienne n’a pas retenu la leçon de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) mise en place par la communauté internationale et dont le but recherché était la restructuration de la dette globale des pays éligibles. Cette initiative a été mise en place à partir de 1996 par le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque Mondiale (BM) et des banques régionales de développement.
  • Au Cameroun, la place est à l’émotion Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 30 mars 2018
    Le dernier remaniement ministériel au Cameroun a laissé tout le monde à sa faim. On s’attendait au limogeage des dinosaures qui pourrissent la vie politique. Il n’en a rien été. La constance et l’immobilisme qui marquent le long règne de Paul Biya n’auront donc pas suffi rallier la juste cause à un consensus national. Paul Biya a été égal à lui-même. Un petit saupoudrage et quelques nouvelles figures ne font pas le printemps d’un pays sclérosé, immobile et désespéré.
  • Nous sommes à l’image de ce que nous mangeons en Afrique Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 16 mars 2018
    Autour des thèmes qui alimentent nos conversations journalières, nous évoquons régulièrement la mauvaise gouvernance de nos états, la corruption, le vol des deniers publics, les ingérences étrangères, la faim, la pauvreté, le chômage de masse, le tribalisme, etc. Ces maux devraient s’ajouter à un nouveau phénomène qui est la mauvaise alimentation. Celle-ci est à la source de nouvelles maladies qui tuent chaque jour des enfants, des femmes et des hommes. Nous nous interrogeons peu sur les origines de ces nouvelles maladies qui déciment toutes les couches sociales.
  • De l’inutilité des élections Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 16 février 2018
    Dans les démocraties occidentales, les électeurs scrutent scrupuleusement les échéances électorales qui conduisent au renouvellement de la classe politique. Cette période est propice pour faire le bilan des hommes au pouvoir. Les électeurs détiennent ainsi un levier pour juger les élus sur leurs promesses et leurs réalisations. Les médias tiennent, tout au long d’un mandat, des outils consultables basés sur des statistiques fiables et représentatives. Il est alors plus facile d’apporter un jugement de valeur, de condamner ou de renouveler un mandat électoral. L’électeur est libre et responsable de son choix.
  • L’Union Africaine est-elle une coquille vide ? Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 2 février 2018
    Le dernier sommet de l’Union Africaine (UA) qui s’est tenu du 29 au 30 janvier 2018 à Addis-Abeba en Ethiopie nous laisse à notre faim. Pour la sempiternelle occasion, ce sommet n’a accouché d’aucune résolution susceptible de changer les modèles de gouvernance de notre continent ou d’y apporter des solutions pour se prémunir des griffes des prédateurs qui surplombent nos têtes.
  • L’Afrique face à l’idéologie néoconservatrice Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 26 janvier 2018
    « Pays de merde » ou autres invectives, le discours de Donald Trump obéit à une logique qui s’inscrit dans l’idéologie néoconservatrice dont le but recherché est la marginalisation de l’Afrique. Ce discours est au moins clair et direct car il échappe aux règles de la bienséance des courtisans qui se présentent comme « amis de l’Afrique » avec un discours gauchiste et dont les actes sont à contre-courant.
  • L’Afrique a-t-elle son destin en main ? Par Michel Lobé Etamé
    mercredi 17 janvier 2018
    Les grands sommets mondiaux se suivent. Les grandes puissances étalent toujours leurs divergences sur l’avenir de notre planète. Les sommets du G20 ont montré leur limite. Ils se réduisent aujourd’hui aux sommets du G7. Aucun consensus n’est possible face aux appétits et aux égoïsmes des ogres. La lutte contre la faim n’est pas la priorité de l’Occident qui se bat pour maintenir sa domination, sa suprématie et sa puissance. Mais il a maintenant en face une Chine qui place ses pions et qui égratigne, petit à petit, les positions des forces néocolonialistes.
  • 2017, une année hors norme Par Michel Lobé Etamé
    mercredi 27 décembre 2017
    Nous voici à la fin de l’année 2017 avec ses évènements marquants. La guerre, comme d’habitude, a occupé une place importante dans le lot des informations quotidiennes. Elle se déroule loin des frontières occidentales. La lutte contre le djihad tire presque à sa fin. C’est une victoire pour les démocraties. Mais elle nous fait oublier que le nombre des assistés, c’est-à-dire les pauvres, a atteint un seuil intolérable et honteux dans le monde. Cette guerre est dictée par les intérêts de ceux qui gouvernent le monde : les marchands de canons.
  • J’ai honte de toi, Afrique ! par Michel Lobé Etamé
    vendredi 17 novembre 2017
    Il y a trois ans, je me suis permis de dénoncer dans un éditorial, la pratique de l’esclavage des noirs en Mauritanie au 21ème siècle. J’ai cru qu’à travers cette chronique, j’allais réveiller les consciences de tous nos semblables qui jouissent d’une liberté relative en Occident et en Afrique. Je me suis trompé. Aucun écho favorable n’a accompagné mon cri de cœur. J’ai échoué dans ma quête de liberté.
  • Cameroun : la révolte des anglophones ou l’imposture des sécessionnistes par Michel Lobé Etamé
    vendredi 6 octobre 2017
    Le Cameroun est un beau pays qui jouit de deux cultures dans sa constitution : le français et l’anglais. Cet héritage colonial en fait une exception. Ce beau pays a toujours brillé dans les médias internationaux par le football et la corruption qui ne concourent point à son développement économique dont il a tant besoin. Une unité de façade entre les francophones et les anglophones a épargné jusque-là ce pays des troubles et des violences et des revendications légitimes.
  • Le chemin de croix des seniors au Cameroun par Michel Lobé Etamé
    vendredi 8 septembre 2017
    Le Cameroun a hérité de la France d’une structure administrative qui devrait lui permettre de subvenir aux besoins essentiels de sa population : les écoles, les hôpitaux, l’administration territoriale, l’armée, la police, la Gendarmerie, la poste, etc. Mais cette structure est aujourd’hui convalescente. Elle ne répond plus aux attentes de la population. Les inégalités de revenus observés et l’inflation galopante témoignent de la descente aux enfers de tous les diplômés qui ne peuvent intégrer la vie active. Ce constat est encore plus inquiétant pour les retraités dont le niveau de vie est alarmant et qui ne disposent d’aucun revenu complémentaire.
  • Editorial - Kémi Séba: Polémiste, activiste, africaniste ou farceur ? par Michel Lobé Etamé
    vendredi 1 septembre 2017
    Dans son édition du 22 Août 2017, le quotidien français Le Monde Afrique a publié une chronique de son journaliste Hamidou Anne dont le titre engagé est « La fin du franc CFA mérite de meilleurs avocats qu’une tribu de farceurs ». Pour ce chroniqueur, l’activiste Kémi Séba n’est autre qu’un « afroclown » inondant les réseaux sociaux avec un discours raciste et creux, inutile et dangereux.
  • Plaidoyer pour la jeunesse camerounaise par Michel Lobé Etamé
    vendredi 7 juillet 2017
    Le sujet reste tabou. Mais tout le monde s’interroge sur le futur du Cameroun. La succession est ouverte car Paul Biya a atteint un âge où le repos lui sera recommandé par tous les praticiens éminemment professionnels dans l’exercice de leur métier. L’heure de la jeunesse a sonné.
  • Non, le phénomène Macron ne se produira pas en Afrique francophone par Michel Lobé Etamé
    vendredi 23 juin 2017
    L’élection d’Emmanuel Macron a surpris plus d’un en Afrique francophone. Voilà un jeune inconnu qui se présente devant son peuple pour diriger un grand pays. Il a en face de lui deux grands partis politiques traditionnels qui règnent depuis la fin de la guerre et qui se partagent le gâteau par une alternance déguisée bâtie sous le mensonge et le clientélisme.
  • Vers une nouvelle coopération entre l’Afrique francophone et la France ? par Michel Lobé Etamé
    vendredi 9 juin 2017
    Beaucoup en France se réjouissent de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la république. Cet enthousiasme révèle l’exaspération de la population depuis plus d’une trentaine d’années où le pouvoir a été confisqué par deux partis politiques : la droite et la gauche.
  • Ces dictateurs qui affament le peuple pour s’éterniser au pouvoir
    vendredi 2 juin 2017
    La gouvernance des dictateurs au 21ème siècle est calquée sur les modèles hérités des régimes de poigne des siècles derniers. Ces modèles sont désuets, anachroniques, inadaptés et condamnés. Les conséquences sont les mêmes. La pauvreté matérielle du peuple est visible partout. Les religions prennent la place de l’Etat. Les marabouts, les sorciers, les marchands de rêves vendent l’espoir.
  • Chronique - Réhabiliter les soldats africains morts pour la France Par Michel Lobé Etamé
    samedi 15 avril 2017
    A la fin de son quinquennat, François Hollande vient d'accorder la nationalité française à 28 soldats sénégalais, rescapés de guerre, qui ont héroïquement combattu aux côtés de leurs frères d'armes français. Pour les médias, cet acte est à mettre au crédit d'un président en fin de règne et qui peaufine sa sortie de scène.
  • Ces noirs inventifs méconnus de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 24 mars 2017
    Les États-Unis d’Amérique ont une histoire récente qui fait d’elle la première puissance économique et militaire du monde. Mais aucun manuel ne souligne l’apport des noirs dans cette réussite célébrée avec fracas. Il serait pourtant indécent de limiter l’action des descendants d’esclaves à la culture du coton, du maïs ou des cacahuètes. Ces derniers étaient très créatifs malgré les supplices, les brimades, les injustices, les humiliations et le racisme exercés sur eux.
  • La famine menace à nouveau l’Afrique subsaharienne Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 17 mars 2017
    L’être humain a la capacité de triompher des calamités naturelles comme nous l’apprend notre propre histoire. De ces enseignements, il tire des conclusions et met en place des actions correctives et préventives. Ce n’est pourtant pas le cas en Afrique subsaharienne où les cycles de famine se reproduisent un peu trop souvent. Les réactions des autorités politiques sont toujours les mêmes : les catastrophes naturelles se traduisent par les sécheresses, les inondations ou les tempêtes de sable.
  • Les Saturnales ou La journée des droits de la femme Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 10 mars 2017
    L’année calendaire a 365 jours si nous excluons les heures et les secondes. Au cours de cet espace de temps si intime et captivant, les hommes règnent pendant 364 jours et abusent de tous les droits. Pour se dédouaner, ils ont instauré une journée où la gente féminine peut exprimer librement et à ses risques, ses revendications.
  • La prospérité du Cameroun ne se fera pas sans la liberté des idées Par Michel Lobé Etamé
    vendredi 24 février 2017
    Les discours officiels au Cameroun sont ennuyeux et emphatiques sur l’état du pays car il ne suffit pas de pérorer pour transformer les promesses en réalisations. Ils masquent la stagnation, voire la régression d’une économie atone. Le pouvoir en place en a conscience. Mais il lui est impossible de changer son mode de gouvernance basé sur les équilibres régionaux, le favoritisme, la corruption et le tribalisme. Le pays ne peut répondre aux besoins d’une démographie galopante, cultivée et diplômée.


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement