Les Lions indomptables et les primes
Par Michel Lobé Etamé

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1711 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Dans un pays où le football est le sport roi, le Cameroun a toujours fait vibrer ses enfants grâce à ses exploits hors de ses frontières. L’Afrique lui en est reconnaissante tout comme le reste du monde qui a parfois ignoré que le ballon est rond pour tout le monde.

Fort de cette image, le Cameroun a servi de locomotive aux autres pays pour changer l’image d’une Afrique qui gagne et qui fait rêver. Le football africain est respecté aujourd’hui hors de ses frontières. Nous le devons à nos héros du stade qui ont glorifié un pays et un continent lors des grands rendez-vous planétaires. Ce sport est universel et attire une jeunesse désoeuvrée et pauvre. Le football reste encore l’unique ascenseur social où le tribalisme ne peut briser le talent naturel d’une jeunesse désabusée et qui doute.

Les querelles internes des Lions indomptables, bien relayées par les médias, ont donc été un choc pour tous les amoureux du ballon rond, à la veille du « Grand Rendez-Vous » du Brésil. Une fois encore, le problème récurrent des primes a refait surface. Nous n’avons pas su tirer les leçons de nos erreurs du passé. La fédération Camerounaise de Football n’a pas échappé à ses travers. Le grand déballage a encore eu lieu.

Cet épisode est de trop. Nous devons mettre fin à des comportements irresponsables qui ternissent l’image du Cameroun et de tout un continent. La séparation des pouvoirs doit être respectée dans toute la vie active d’un pays. Et ce n’est pas le cas au Cameroun où les pontes de la République veulent s’inviter à toutes les tables pour dévorer un gâteau qui revient naturellement aux footballeurs.

Le football est un facteur de cohésion sociale. Il offre une chance à la jeunesse qui ne croit plus en rien et qui se sacrifie vers un sport où seul le talent naturel explose. Exit le tribalisme et la combine. Il est aussi un facteur de promotion sociale pour une jeunesse parfois privée de moyens matériels pour accéder à l’enseignement supérieur. Bref, le football offre aux jeunes une revanche sur les égoïsmes de notre société.

Les autorités camerounaises ne devraient donc pas tolérer les conduites indélicates des femmes et des hommes qui veulent toujours profiter des mannes financières que génère le football. La déception et le choc nous crispent quand les médias balancent, à longueur de journée, des informations concordantes sur la mauvaise répartition des primes des dieux du stade.

Les Lions indomptables méritent du respect. Ils ont droit d’exiger des primes qui, par le passé, ont toujours atterri dans les comptes bancaires de leurs encadreurs. Ces derniers, toujours aux aguets, n’ont jamais renoncé à faire main basse sur les primes des joueurs. Ces comportements sont insupportables. Ils dévoilent aux yeux de l’opinion et du monde, le mépris d’un groupuscule des tenants du pouvoir en place dont le seul but est de voler. Mais que font-ils, ces dirigeants véreux, parmi les Lions indomptables ?

Cet épisode est malheureux et affligeant pour tous les amateurs du ballon rond. Souhaitons bon vent aux Lions indomptables et à toutes les équipes africaines qui ont pour mission de nous représenter.

Les autorités camerounaises ont toujours promis de faire un grand ménage à la Fédération de Football où le sport doit être la préoccupation première. Ces promesses ne seront tenues que si un grand ménage a lieu. Mais, plus personne n’y croit.

mercredi 11 juin 2014

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement