Mort de Sylvia Kristel, l’interprète d’« Emmanuelle »

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 1845 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Sylvia Maria Kristel, née en 1952, actrice et mannequin néerlandaise a commencé sa carrière par de petits rôles dans des films néerlandais.Elle est devenue célèbre par le film érotique "Emmanuelle".

"Elle est morte pendant la nuit, pendant son sommeil", a déclaré Marieke Verharen, de l'agence Features Creative Management, qui représentait l'actrice, ajoutant qu'elle était décédée "des suites d'un cancer". L'actrice avait été victime d'une attaque cérébrale début juillet et avait été hospitalisée. L'agence a refusé d'indiquer si l'actrice était décédée chez elle ou à l'hôpital. Mme Kristel avait été soignée pour un cancer de la gorge et avait subi un traitement contre des métastases au foie.

A 22 ans, elle est l’héroïne du film érotique Emmanuelle sorti en 1974, ce qui lui apporte la notoriété internationale. Sylvia Kristel se trouve alors liée à jamais à ce rôle. Le film, qui a connu un succès international, du Japon aux Etats-Unis, raconte les aventures sexuelles d'une jeune femme en Asie. Il était resté treize ans à l'affiche sur les Champs-Elysées à Paris. Sylvia Kristel avait tourné ensuite, avec un succès moindre, "Emmanuelle 2" en 1975, "Goodbye Emmanuelle" en 1977 puis "Emmanuelle 4" en 1984.

Sylvia Kristel s'éloigne ensuite du registre "porno soft" pour travailler avec de grands noms du cinéma. Elle joue dans "Un Linceul n'a pas de poches" de Jean-Pierre Mocky puis "Une Femme fidèle" de Roger Vadim. Mais, entretemps, tenue d'honorer ses contrats, elle tourne dans une première suite d'"Emmanuelle ("L'antivierge"). En 1976, on la voit dans "René la Canne" de Francis Girod, aux côtés de Gérard Depardieu puis dans "Alice ou la dernière fugue" de Claude Chabrol.

Mais son image de comédienne sulfureuse lui colle à la peau et elle revient dans des rôles "légers" ou des films plus ou moins libertins. En 1981, elle retrouve Just Jaeckin dans "L'Amant de Lady Chatterley" et, plus tard, elle joue dans "Mata Hari", "Casanova" ou "Hot Blood", ainsi que dans des suites de la saga Emmanuelle, comme "guest-star".
A partir des années 90, sa carrière est nettement en perte de vitesse, conséquence de ses problèmes d'alcool et de drogue. Elle confesse avoir fait, dans les années 80, de mauvais choix de films par appât du gain pour assouvir sa dépendance à la cocaïne. « Le cinéma fut un bonheur et un piège », déclarait -elle dans une interview au Soir Mag en 2006 à l'occasion de la sortie de son autobiographie, "Nue".. « C'était un bon coup qui a lancé ma carrière mais qui m'a aussi stigmatisée à jamais. Je ne regrette rien, mais tout cela, c'est du passé », avouait-elle. Elle a collectionné les rencontres - « Vu le succès, j'étais devenue un must fuck », avouait elle sans détour - de passage, et d'autres, plus marquantes, avec Delon, Mocky, Chabrol, Vadim, croisés dans des tournages.

Mère d'un fils qu'elle avait eu avec l'écrivain belge Hugo Claus, elle a connu un certain succès avec ses peintures et ses dessins. Elle a notamment illustré des textes de Claus et du français Roland Topor. Elle résidait à Amsterdam après avoir longtemps vécu en Californie et plusieurs années à Bruxelles.

jeudi 18 octobre 2012

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement