AU REVOIR 2017, BIENVENUE 2018 - Bilan et persectives
Par François Zo’omevele Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 589 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
#####
#####
 

Elle vient de s’achever, cette année 2017. Et, pour la nouvelle année, comme d’habitude, on fait le point, on prend de nouvelles résolutions, on forme des vœux. Nous avons rencontré à cet effet des écrivaines, des élues, et des artistes.

Jeanne Louise Djanga

Cette écrivaine prolifique, metteure en scène, chorégraphe, dit : « Pour 2017, je parlerai du franc CFA, ce franc des colonies françaises, monnaie de la servitude « volontaire », de la visite du président français, Emmanuel Macron, en Afrique, mais surtout de ses propos irrespectueux pour son homologue burkinabé et à l’encontre du peuple africain.

Je pense aussi à la victoire aux élections présidentielles de Donald Trump aux Etats-Unis, à celles d’Emmanuel Macron aussi, à l’esclavage en Lybie qui plonge le monde dans l’horreur Quant au Cameroun, mon pays natal, l’incendie de l’Assemblée nationale, dont l’enquête diligentée est censée nous en apprendre plus. Mais le résultat de ces enquêtes ne sont pas toujours portées à la connaissance de la population, à l’exemple de la catastrophe ferroviaire d’Ezeka.

La crise anglophone couve depuis des décennies dans ce pays. Elle a donné naissance à un nouvel état, « L’Ambazonie »… Et enfin, une note joyeuse : la victoire des Lions indomptables à la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon, et ceci, malgré l’absence des vedettes habituelles.

Mes perspectives et souhaits de l’année 2018 : les Africains sont de plus en plus conscients des enjeux de leur continent. Je le soulignais déjà dans mon ouvrage « Rêver de vivre ». L’un de mes vœux est que nos enfants soient orientés vers des études en adéquation avec les besoins réels de ce continent. Une Afrique qui doit apprendre à se défendre toute seule contre les agressions du monde extérieur, sans faire appel à des forces qui l’avilissent. Une Afrique qui fabrique ses propres richesses et celles qu’elle consomme. Une Afrique qui doit réapprendre la spiritualité de ses ancêtres, qui ne soit pas une éponge sans retenue à tout ce qui vient d’ailleurs. Une Afrique qui cesse de se lamenter, de pleurnicher, en pointant toujours un doigt inquisiteur vers les colonisateurs. Enfin, une Afrique qui se retrouve dans mon prochain recueil, celui de mes chroniques pimentées, qui sont un aperçu de la vie et des pensées africaines en général et camerounaises en particulier. »

Bernadette SHUNGU

Adjointe au maire de Longvic (Bourgogne), elle est initiatrice et présidente de l’association Elikya Na Biso (Notre espoir).
« L’année 2017 a été très riche au niveau de notre vie associative. Nous oeuvrons pour la lutte contre le cancer des femmes en République démocratique du Congo. Nos objectifs étant la sensibilisation, le dépistage et l’accompagnement. En 2017, nous avons réalisé un projet qui nous tient à cœur : nous avons collecté des fonds afin d’équiper notre pharmacie de Kinshasa avec un système de climatisation. Nous avons sur place une association partenaire locale : Elikya Congo. Les Kinoises peuvent avoir cet espoir de trouver sur place, pour leur cancer du sein, des médicaments (quand ils ont les moyens) et de les payer au prix coûtant. Car les médicaments contre le cancer sont très protégés…

L’année finit très mal, avec les horreurs que nous avons vues en Lybie. Quand on pense qu’en 2017 des Africains sont encore vendus comme esclaves dans un marché ! Je voudrais cependant féliciter Emmanuel Macron, le seul président qui a pris position. En ce qui concerne l’année 2018, je souhaite pour notre association que le marché de Noël que nous avons initié cette année et qui a connu beaucoup de succès soit pérennisé. Et je forme des vœux pour que les Droits de l’Homme deviennent vraiment universels. Qu’ils ne soient point appliqués à une minorité, qu’ils ne soient pas restreints à des lieux géographiques ou conditionnés à la couleur de peau ou à la religion. J’appelle donc de tous mes vœux que nous puissions tous contribuer à la réalisation des objectifs pour la paix dans le monde. »

François Zo’omevele Effa

vendredi 15 décembre 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement