Ebola: une nouvelle épidémie "inévitable" mais le monde y sera "mieux préparé"
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 184 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Le monde n'est pas à l'abri d'une nouvelle épidémie d'Ebola mais il y sera "mieux préparé", a affirmé jeudi à Conakry la directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Dr Margaret Chan, en visite en Guinée.

La Guinée fait partie, avec le Liberia et la Sierra Leone, des trois pays sévèrement affectés par Ebola en Afrique de l'Ouest entre fin 2013 et 2016. L'épidémie a été déclarée terminée dans la région en juin 2016, après avoir causé plus de 11.300 morts, à plus de 99% dans ces trois pays.

Durant l'épidémie, l'OMS a été critiquée pour son manque de discernement sur la gravité de la crise, en ayant perdu des mois avant de déclarer la guerre au virus.

"Les scientifiques ne savent pas encore avec exactitude où, dans la nature le virus Ebola se cache entre deux flambées, mais presque tous les experts conviennent qu'une nouvelle épidémie est inévitable", a déclaré la directrice générale de l'OMS, Dr Margaret Chan, lors d'une réunion d'un jour consacrée aux vaccins anti-Ebola.

Cependant, "lorsque cela se produira, le monde sera beaucoup mieux préparé" à y faire face, a précisé Dr Chan, en présence du président guinéen Alpha Condé, de la responsable de l'OMS Afrique, Dr Matshidiso Moeti, ainsi que d'experts et autorités sanitaires, dont des délégations venues du Liberia et de la Sierra Leone.

Selon la directrice générale de l'OMS, l'espoir d'une meilleure réaction face à une éventuelle nouvelle épidémie se fonde sur les "mesures de contrôle établies" comme la mise en quarantaine ou en isolement, auxquelles s'ajoute la "nouvelle approche pour le contrôle d'Ebola (qu'est) la vaccination en anneaux" ou en ceinture.

Cette méthode consiste à vacciner des cercles ou groupes de gens en contact avec un malade, d'abord des proches, puis des sujets qui ont été contacts avec eux et ainsi de suite. Elle a été utilisée pour éradiquer la variole.

"La stratégie peut avoir un impact significatif, même si les stocks de vaccins sont dans un premier temps limités", a ajouté Margaret Chan.

En décembre, l'OMS a annoncé qu'un premier vaccin - sur une quinzaine en cours de développement aux Etats-Unis, en Europe, en Russie et en Chine - était "efficace jusqu'à 100%" contre le virus Ebola.

Il s'agit du rVSV-ZEBOV, développé par l'agence de santé publique du Canada grâce à des financements divers. Des essais ont été conduits notamment en Guinée.

Le président Alpha Condé a exhorté à un partage des connaissances par "les chercheurs des pays industrialisés et des grandes institutions financières à travers le monde". "Il est temps que le continent africain bénéficie du transfert de technologies de pointe notamment dans le domaine des sciences biomédicales", a-t-il dit.

jeudi 4 mai 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement