Coronavirus : sept bébés morts-nés au Zimbabwe en une nuit

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 32 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

Sept bébés sont mort-nés à l'hôpital central de Harare au Zimbabwe, lundi soir, après que des soins urgents aient été retardés en raison de problèmes de personnel, ont confirmé deux médecins.

Les infirmières sont en grève dans tout le pays en raison du manque d'équipements de protection individuelle (EPI) et d'autres problèmes, et les maternités ont été débordées.

Un médecin a déclaré que les décès de lundi n'étaient que "la partie émergée de l'iceberg".

Le secteur de la santé a récemment été touché par un scandale d'approvisionnement lié au Coronavirus.

Il est allégué que des contrats de plusieurs millions de dollars ont été attribués pour acheter des fournitures à des prix gonflés - et le ministre de la santé a été limogé à cause de ces allégations.

Les décès survenus à l'hôpital de Harare ont d'abord été publiés par le Dr Peter Magombeyi, qui a tweeté :

"On nous a volé notre avenir, y compris nos bébés à naître. S'il vous plaît, arrêtez le pillage".

Deux médecins ayant une connaissance directe de la situation à l'hôpital central de Harare ont confirmé à la BBC que lundi soir, huit césariennes ont été pratiquées. Sept des bébés étaient mort-nés.

"Il y a eu une intervention très, très tardive", a déclaré un médecin, parlant sous le couvert de l'anonymat car il n'avait pas l'autorisation officielle de parler aux médias.

"Deux des mères avaient une rupture de l'utérus et ont dû être opérées très tôt. Les autres opérations ont été pratiquées en raison d'un travail obstrué, mais n'ont pas été faites à temps, de sorte que les bébés sont morts, coincés dans le bassin de leur mère".

Le médecin a décrit des scènes "terribles" dans les deux principaux hôpitaux publics de Harare, avec seulement une poignée d'infirmières et de médecins au travail à cause d'une grève.

De nombreuses petites cliniques de la capitale ont également été touchées, ou fermées, par une action syndicale qui a débuté en juin, incitant beaucoup de femmes enceintes à se rendre à l'hôpital de Harare, submergeant ainsi la maternité.

Emmerson Mnangagwa réinstaure le couvre-feu sanitaire au Zimbabwe

Coronavirus: le Zimbabwe autorise les sports à "faible risque" avec effet immédiat

"Ce ne sont pas des incidents isolés. Cela se répète chaque jour et tout ce que nous pouvons faire, c'est les regarder mourir. C'est une torture pour les familles, et pour les médecins en formation", a déclaré un deuxième médecin.

Les médecins ont parlé d'une grave pénurie d'équipements EPI ainsi que de médicaments pour traiter l'éclampsie, et de réserves de sang nécessaires pour traiter les hémorragies lors des accouchements.

"Il y a un personnel infirmier très réduit - principalement des matrones seniors qui ne peuvent pas faire grève. Mais ils ne sont pas capables de faire face [aux urgences]", a déclaré le premier médecin.

"Les médecins essaient, mais ils sont très fatigués. Et les médecins en formation n'ont pas l'expérience nécessaire pour identifier les complications [pendant la grossesse]".

Dans une déclaration, la Société des obstétriciens et gynécologues du Zimbabwe a décrit la situation dans les hôpitaux comme "grave" et "plus que désastreuse".

"Nos femmes souffrent et nous pensons que toutes les parties prenantes, le gouvernement, les médecins, la société civile et les individus doivent agir pour sauver les mères et les bébés sans voix".

La tension monte au Zimbabwe, avec une hyperinflation qui étrangle l'économie, et des manifestations contre le Zanu-PF, le parti qui dirige le pays depuis l'indépendance, prévues pour vendredi.

samedi 1 août 2020

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement