USA: Boston retirera la statue d’un esclave libéré à genou devant Lincoln
AFP

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 27 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

La commission des arts de Boston a voté à l’unanimité mardi soir pour retirer une statue qui représente un esclave libéré agenouillé aux pieds d’Abraham Lincoln.

La commission a reçu de nombreuses plaintes concernant le monument « Emancipation Memorial ».

La statue se trouve dans un parc juste à côté du jardin public Boston Common depuis 1879. Il s’agit d’une copie d’un monument identique qui a été érigée à Washington, D. C., trois ans plus tôt. La copie a été installée à Boston parce que la ville abritait le créateur de la statue, Thomas Ball, un homme blanc.

Bien que le monument ait été créé pour célébrer la libération des esclaves en Amérique, il a dérangé de nombreuses personnes, car il montre un homme noir agenouillé devant Abraham Lincoln.

« Ce que j’ai entendu aujourd’hui, c’est que ça fait mal de regarder cette statue, et dans le paysage de Boston, nous ne devrions pas avoir d’œuvres qui feraient honte à des groupes de personnes », a déclaré Ekua Holmes, vice-président de la commission des arts.

« Après s’être engagé dans un processus public, il apparait clair que les résidents et les visiteurs de Boston étaient mal à l’aise avec cette statue », a déclaré le maire de Boston, Marty Walsh, dans un communiqué.

Plus de 12 000 personnes avaient signé une pétition demandant le retrait de la statue. Les responsables n’ont pas immédiatement fixé de date pour retirer l’œuvre et ont précisé que les détails seraient définis lors de leur prochaine réunion le 14 juillet.

Le mémorial est sur le radar de la ville de Boston au moins depuis 2018, quand un examen complet a été lancé pour savoir si les sculptures, monuments et autres œuvres d’art public reflétaient la diversité de la ville et n’offensaient pas les communautés de couleur. La commission des arts a déclaré qu’elle accordait une attention particulière aux œuvres présentant des « histoires problématiques ».

« Alors que nous continuons notre travail pour faire de Boston une ville plus équitable et plus juste, il est important que nous regardions les histoires racontées par l’art public dans tous nos quartiers », a déclaré le maire Walsh.

Le politicien blanc et homme de cirque Moses Kimball avait financé la création de cette statue à Boston. L’inscription sur l’original et sa copie se lit comme suit : « Une course à la libération et un pays en paix. Lincoln se repose après ses travaux. »

Mais les gens de couleur ne faisaient pas partie du processus de conception, et le point de vue visuel central du mémorial – un homme noir agenouillé devant son sauveur blanc – a fait grincer des dents pendant des années.

Des manifestants ont promis de démolir la statue originale à Washington, qui a été protégée par les troupes de la Garde nationale ainsi que d’autres monuments.

mercredi 1 juillet 2020

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement