SUCCESS STORY - Mariama-Johanna BAH
Par François Zo'omévélé Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 186 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
#####
#####
 

Elle va au bout de ses envies, de ses mouvements et de ses projets. Elle est comédienne, écrivaine, danseuse… Elle a beaucoup de cordes à son arc… artistique. Nous l’avons rencontrée.


Toutes ces activités, pour vous, mais qui êtes-vous vraiment ?

Je suis Mariama, je suis Johanna, et je suis BAH. Une force culturelle qui me tire et que je tire vers le haut. Je suis également coach et formatrice certifiée. J’ai créé mon entreprise (Oser au Cœur de soi) en 2013 pour accompagner chacun à incarner son identité profonde dans sa vie professionnelle, son art et sa vie. Il y a un point commun à mes différents métiers : l’engagement à incarner son identité profonde, son vrai moi, et oser s’exprimer.

Pour arriver à m’exprimer, à m’engager et à incarner mon message, ce fut tout un chemin personnel et artistique. Le sens de mon expression artistique aujourd’hui est de créer, être dans une proposition résolument personnelle et authentique, dire et partager sa propre vérité, aller au-delà des codes, des normes, des croyances, du cadre, dans la forme et le contenu. Ce que je recherche et qui me passionne, c’est de ne plus jouer mais d’exister sur un plateau, devant la caméra, dans ma danse et mes mots.

Et si vous nous parliez de vos différentes rencontres artistiques ?

En tant que comédienne, je suis reconnue Talent Cannes ADAMI en 2008.

J’ai tourné avec Léa Fazer au cinéma ainsi qu’avec plusieurs réalisateurs pour la télévision, dont Fred Garson pour Qui sème le vent (ARTE).

Au théâtre, j’ai joué sous la direction de Ludovic Lagarde au Festival d’Automne dans Manque de Sarah Kane. Avec la compagnie Notoire de Thierry Bédard, j’ai joué La Planète, un solo sur les représentations du monde et l’avenir de la planète. Cette aventure m’a amenée à faire une tournée pendant quatre ans dans différentes Scènes nationales.

Comment résumez-vous vos parcours ? Où en êtes-vous et quels sont vos perspectives et vos projets ?

Aujourd’hui, je suis dans le désir de m’exprimer et de partager mes créations : Oser être moi. J’invite le public à vivre une expérience dans son antériorité, pour partager un moment unique et aller dans son corps, son ressenti.

En ce moment, je travaille sur mon solo, EnQuête. C’est une performance théâtrale et dansée, une création artistique libre et audacieuse qui nous invite au questionnement et à la reconnaissance de notre identité. C’est aussi une expérience, une invitation à faire ce chemin avec l’artiste pour se reconnaître en profondeur, dans toute son unité. Je suis accompagnée par Suzanne Schmidt pour la mise en scène, Benvenuto, avec une création musicale singulière et percutante, et Anna Gaïotti pour l’exploration et la transformation corporelle.

Pouvez-vous nous résumer l’histoire ?

Fait divers : Rose est accusée d’avoir tué son compagnon et d’avoir continué sa vie comme si de rien n’était. Elle est une employée modèle et travaille dans le luxe pour une première marque mondiale. Suite à une rupture brutale, elle a tué son compagnon. Elle comparaît devant la Cour d’Assises pour homicide volontaire…

Un autre projet cher à mon cœur : Sisters. Je l’ai co-écrit avec Anaël Guez. C’est un témoignage autobiographique théâtral émouvant, drôle et universel qui permet à chacun de se questionner sur sa propre histoire. C’est un peu la mienne : Marie est d’origine espagnole et guinéenne, sa sensibilité la porte à l’introspection ; Sarah est d’origine juive, c’est une impulsive. Chacune d’elle est amenée à mettre de l’ordre dans les remous de sa vie et à composer avec l’héritage de sa lignée.

Deux comédiennes, deux femmes, deux cœurs. Deux sœurs ?

Sisters sera joué le 15 mai à Toulouse et le 23 mai à 15 h au Centre Culturel de Porto-Vecchio.

Quand vous n’exercez pas vos talents artistiques et littéraires, qu’aimez-vous faire ?

Je consacre le reste de mon temps à coacher en individuel ou en groupe, et surtout être avec ma famille. J’aime le contact avec la nature, pour me nourrir, me nettoyer à l’intérieur et être dans l’émerveillement. J’aime me reposer, être dans le silence, le non-faire, pour me laisser respirer et inspirer.

Et, pour rien au monde, je ne mangerais une tête ou un pied de cochon, je ne boirais du café, et je ne m’habillerai jamais avec un caleçon de garçon (me souffle mon fils à l’oreille). Je ne dirai « jamais » ou « toujours » car tout est changement.

Et pour finir, j’ai envie de vous parler de danse, j’aime danser et faire danser, sentir la puissance de mon corps et la liberté d’être dans mon mouvement. J’ai eu la grande chance de me former à l’Académie de danse initiatique créée par Annick Fière. Je danse dès que je peux et je mets aujourd’hui de la danse dans mon art et mon accompagnement en coaching. En octobre prochain, je vais au Sénégal faire de la danse initiatique à Sodibadé.

Toutes les informations sur mariamajohannabah.com.

François Zo’omevele Effa

mardi 9 avril 2019

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement