A PROPOS DE… A propos des élections présidentielles, des résultats, des oppositions, et de la future prestation de serment.
Par François Zo'omévélé Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 77 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
 

La montagne a accouché… d’une souris. Bizarre ! Pas du tout. Même ceux qui espéraient profondément, honnêtement et naturellement un changement de président de la République, de système… n’ont pas été surpris. L’opposition même, toujours la même, dans son immense majorité, s’attendait à ce résultat. Quant aux éternels vainqueurs, dont le zèle et le soutien indéfectible à leur candid… -pardon, à leurs avantages qu’ils détiennent grâce à leur système qui ne sent pas très bon, ils n’ont pas tremblé. Même pas peur !

Que dire donc à propos de ce septennat que le Cameroun va vivre ? Les dirigeants, les responsables administratifs et politiques ânonnent depuis des années des incongruités, des contradictions, des inepties, auxquelles ils ne croient pas du tout. Le peuple non plus.

Qui n’a pas entendu vanter le pays de paix, les mérites de la paix, du règne du président Barthélémy (36 ans), de la paix sociale, et patati et patata, bla bla bla bla ? Parler de paix dans un pays où il y a eu la guerre de Bakassi, parler de paix alors que Boko Haram sème la terreur dans le septentrion, parler de paix alors que les Ambazoniens sont en guerre de sécession dans la partie anglophone du pays, sans parler des troubles de la frontière avec la Centrafrique, c’est la nouvelle définition de la paix camerounaise à laquelle même le président réélu et toute sa bande ne croient pas un seul instant.

Quand on voyage dans ce pays qui aime à s’appeler l’Afrique en miniature, c’est fou le nombre de contrôles et de barrières de police que l’on traverse en allant d’une ville à l’autre. Ces points de contrôle sont remarquables car on y trouve des policiers armés, des gendarmes armés, des militaires armés aussi, seule la brigade des Eaux et Forêts n’est pas armée. Vive le pays de paix et le pays d’amour !

A propos de la période post électorale pendant laquelle règnent les spectres de la division tribaliste, des insurrections et des répressions, je suis convaincu, comme beaucoup d’entre vous qui nous lisez, que le pays tout entier attend un dénouement : la fin du pouvoir de Barthélémy, qui ne se fera ni par un coup d’Etat, ni par une démission mais tout simplement par sa fin de vie. Ceux qui tremblent le plus devant cette logique bizarre mais qui est l’ordre effectif des choses du moment, c’est les barons du régime. Une guerre intestine a lieu depuis un certain moment dans ce semblant de coordination. C’est là, à ce moment fatal, que se révéleront les vraies ou fausses valeurs des convictions des militants du parti au pouvoir.

Quant à l’opposition, la vraie, celle qui devrait porter cette lettre de noblesse, celle qui ne vit pas seulement en période électorale, celle qui ne se compte même pas sur les doigts de la main, oui, quant à l’opposition non corrompue, il est temps pour elle de faire son travail, son vrai travail. Se faire connaître, et faire connaître à la population ses idéaux, la forme de politique et de gouvernance qu’elle propose à tous les niveaux du pays.

Donc, à propos du tribalisme, nous dirons quelques mots. Cet instrument de haine d’où qu’il vienne, des dirigeants comme des opposants, ne fera jamais gagner une élection.



François Zo’omevele Effa

vendredi 26 octobre 2018

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement