A PROPOS DE… Le Billet du jour - Puisqu’il y a du soleil sur la France, Et que le reste n’a pas d’importance…
Par François Zo'omévélé Effa

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 80 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
#####
#####
#####
 

Veuillez m’excuser, je me prenais pour un poète, croyant que mon soleil, au-dessus de ma tête, resplendissait aussi autant dans vos cœurs. Je vous le souhaite, c’est vrai, mais, redevenons réalistes, sachant que vous, chers lecteurs internautes, attendez autre chose de moi que ce qu’il y a dans mon cœur en ce moment. Pourtant, c’est de mon cœur, de ma pensée… que partent toutes ces choses pour lesquelles je vous fais ce billet nouveau qui s’intitule « A propos de… ».

C’est l’artiste en majuscule, Pierre Akendengué, qui m’a inspiré ce titre éponyme de l’un de ses albums.

Aujourd’hui, à propos de la liberté, je dirai quelques mots, les mots d’une anarchie qui déferle sur la toile, les réseaux sociaux, Facebook, WhatsApp, Messenger et autres. Il y circule une quantité innombrable non seulement de fake news mais d’ignominies, de bêtises,
d’incongruités, de malveillances, bref beaucoup d’ignares se sont donnés rendez-vous pour publier, pour « poster » comme on dit, des choses qu’on ne devrait décemment pas voir : images pornographiques, incestueuses, injures, photos de cadavres, gens maltraités, souillés, choses insoutenables que le bon sens ne permet pas de faire voir, ni de publier, ni de partager.

Heureusement, il existe parmi vous, chers lecteurs, une grande majorité de gens normaux, honnêtes et intelligents qui ne publient ni ne partagent ces choses nauséabondes.

Mais aussi, il y a de très belles choses et de bonnes informations qui sont annoncées, diffusées et partagées, des bonnes blagues, des images originales, bref de vraies informations qui nous apportent et nous rapportent du plus dans la vie.

Il est vrai que les images d’une cérémonie rituelle des chefs traditionnels du Sud-Cameroun, à Ebolowa, dans leurs tenues ancestrales, bien que tenant des i-phones dans leurs mains et dans leurs poches, bref, ces images et ces vidéos d’une cérémonie traditionnelle qui adoubait le chef d’état, Barthélémy, pour son nième candidature à la présidence… C’était phénoménal. Sorcellerie, rite d’un autre temps, allégeance inconditionnelle à un régime et à un pouvoir, soumission du pouvoir des chefferies traditionnelles au gouvernement qui leur a octroyé des salaires depuis un certain temps ? On ne le saura jamais !

Toujours est-il qu’il fallait lire aussi à travers ces cérémonies un rite traditionnel « beti », qu’on appelle le « so ». Il s’agissait sans doute aussi de conjurer le mal qui sévit au Cameroun, Boko Haram et la crise anglophone, dans la mesure où ces évènements cherchent à déstabiliser, en période électorale, le chef d’état.

Mais pourquoi s’indigner tribalistiquement de ces rites, alors que la même chose est souvent faite par les chefs traditionnels « Sawa », les chefferies bamoun et bamiléké de l’Ouest et même les lamidos du Nord ?

A propos de notre hypocrisie inconsciente, et de nos non-dits, beaucoup savent que les élections présidentielles et autres, comme leurs candidats, sont une affaire d’abord tribaliste puis, essentiellement, d’intérêt affairiste et très loin des idéologies politiques. Biya, Kamto, Libii, Muna et les autres seront en majorité votés par leurs frères de tribu, puis par ceux qui espèrent trouver des intérêts économiques et des avantages, en particulier par leur élection.

Donc, à propos de cette élection présidentielle au Cameroun, nous dirons ces quelques mots : les dés sont jetés. Tout le monde connaît le vainqueur, ce sera le même, de la même façon. On se demande tout simplement pourquoi tant d’agitation autour des autres candidats qui savent eux-mêmes qu’ils n’ont aucune chance de gagner… tant qu’il n’y aura pas de deuxième tour à ces élections présidentielles.

A demain.

François Zo’omevele Effa

jeudi 20 septembre 2018

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 


EBANDA Manfred 1935 - 2003 - Compilations 2013 des plus belles reprises d'AMIE (AMI OH) en téléchargement Henry Njoh en téléchargement Dina Bell en téléchargement Charles Lembe en téléchargement Album Micheline Ewang - Dissongo en téléchargement Ben Decca en téléchargement
Newsletter
The Very Best of - Bell'A NJOH en téléchargement